Son rôle dans l’infestation

Publié le : 1 février 2020 par Béatrice Terech

Reproducteur

Lorsque c’est un pou adulte qui grimpe sur la tête (car ce ne sont pas des dizaines de poux qui grimpent en même temps, mais souvent 1 seul) il faut différencier selon s’il s’agit d’un mâle, ou d’une femelle fécondée ou pas :

  • Si c’est un pou adulte mâle : il ne pourra pas infester la tête, mais il pourra vivre et mourir de sa belle mort sur cette même tête, sans que vous ne vous rendiez compte de sa présence ; il pourra, si l’occasion se présente, changer de tête,
  • Si c’est un pou adulte femelle non fécondée, ce sera exactement le même scénario que ci-dessus, et la tête ne pourra pas être infestée,
  • Si c’est un pou adulte femelle fécondée, même seule sur la tête, elle va l’infester, en commençant à pondre, et les nymphes qui naîtront de ses lentes prendront sa suite en se reproduisant entre elles.

L’infestation n’est donc pas systématique en cas de contamination.

On parle de « contamination » lorsqu’un pou grimpe sur une tête, et on parle d’»infestation » lorsque le pou se développe sur la tête.

La « contamination » ne donne pas forcément lieu à une « infestation », celle-ci ne pouvant se produire qu’avec une femelle adulte et fécondée.

Cependant une tête est souvent « contaminée », par une autre tête faisant partie de son environnement de vie ; dans ce cas, la tête risque d’être re-contaminée jusqu’à ce qu’un couple puisse se former et l’infestation se produira.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *