Découvrez le comportement à adopter avec les lentes

Publié le : 25 janvier 2020 par Béatrice Terech

Faut-il enlever toutes les lentes pour se débarrasser d'une infestation ?

La réponse est non avec la méthode du peignage, car il ne restera que des lentes « vides » (mortes).

La réponse est oui si on utilise des produits anti-poux, car il risque de rester des lentes « vivantes ».

Pour interrompre le cycle du pou il faut enlever des cheveux, soit sa lente, soit sa nymphe.

Avec la méthode du peignage ce sera la lente, et à défaut sa nymphe, qui sera retirée.

Avec l’application d’un produit sur la tête (aucun n’est lenticide à 100 %, tel que cela résulte de l’étude réalisée par QUE CHOISIR en 2020) les lentes ne sont pas enlevées, et certaines seront donc peut-être encore « vivantes » et libèreront leur nymphe plus tard.

Le secret du peignage réside donc dans sa capacité à être répétitif selon un rythme adapté aux naissances des nymphes ; 1 fois par semaine est suffisant pour retirer toutes les nymphes qui naîtront en décalé à même la tête (car elles n’ont pas toutes été pondues le même jour).

Il est donc nécessaire de retirer les nymphes des cheveux, issues des lentes écloses, plutôt que de s’obstiner à essayer d’enlever (ou tuer) toutes les lentes d’une tête infestée qui possède une centaine de lentes, en sachant que quelques oublis suffiront à ne pas interrompre le cycle.

Il restera donc dans les cheveux, après éradication de l’infestation avec la méthode du peignage, quelques lentes accrochées plus solidement, mais elles seront « vides » (mortes).

Il est inutile de rester focalisé sur les lentes qui certes ne bougent pas mais sont difficiles à enlever (ou tuer), avec un risque d’échec pratiquement certain, et il est par contre beaucoup plus facile et efficace de rester concentré sur l’enlèvement des nymphes, qui, certes, se déplacent sur la tête, mais sont plus grosses qu’une lente (lente = 0,80 mm – nymphe = Entre 1 et 3mm), et sont moins solidement accrochées au cheveu (Voir l’article « Ce qu’il faut savoir sur les lentes »). Elles finiront toujours par être éliminées avant de devenir adulte avec un peignage de qualité.

A noter : La présence de poux sur la tête de leurs enfants (et parfois la leur) devient de plus en plus anxiogène pour les parents. Ce sentiment s’explique principalement par la sensation de ne pas pouvoir se débarrasser définitivement des poux à partir du moment où la tête a subi une infestation. Cette situation est souvent due à des traitements dont l’application n’a pas été efficace, et le contrôle de la tête de temps en temps laissera apparaître en permanence la présence de poux, dont la population aura été diminuée, mais qui continuera à se développer tant bien que mal entre 2 applications de produits.

Avec la pratique d’un peignage de qualité, 1 fois par semaine, cette situation n’existe pas.

L’infestation sera éradiquée, et la pratique du contrôle une fois par semaine en prévention  continuera à protéger la chevelure contre toute ré-infestation.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *