Se coiffer uniquement dans la salle de bains

Publié le : par

Avez-vous déjà trouvé 1 pou dans la literie, sur des coussins, dans des habits etc… ?

Probablement, non, ou rarement, et c’est normal.

Ce n’est pas parce qu’ils sont tout petits, car hors de la tête on les voit très bien, et vous l’avez déjà constaté sur le peigne, ou sur un mouchoir en papier blanc, par exemple.

Les poux ne vivent pas et ne pondent pas ailleurs que sur la tête.

Si vous en voyez un hors de la tête, il a été décroché d’un cheveu, par accident, et contre son gré, à l’occasion du brossage des cheveux, du grattage dû aux démangeaisons, ou d’un séchage énergique avec une serviette de toilette, ou autres.

Si les poux se promenaient partout, on en trouverait autant dans l’environnement que sur la tête infestée, c’est à dire beaucoup. Mais ils ne s’y aventureront pas.

Ainsi, on peut laver à 60° toute la literie, les doudous, les coussins, les habits, ou les enfermer dans un sac pendant 48 h, au réfrigérateur, et faire le grand ménage du printemps en passant l’aspirateur sur le canapé, dans la voiture, mais le bénéfice  obtenu ne consistera qu’à éliminer aucun pou, ou peut être 1 ou 2.

Pour apaiser le sentiment de phobie qui nous tient depuis toujours, et à tort, il faut simplement se brosser les cheveux dans la salle de bains, et pas ailleurs.

La contamination par l’environnement (présence de poux à l’extérieur de la tête) est donc un mode de transmission peu courant.

Cette précaution reste utile, mais si Speedipou est passé normalement dans les cheveux 1 fois par semaine, il n’y aura aucun risque d’infestation, même si un pou perdu dans l’environnement arrive (avec beaucoup de chance) à regrimper sur une tête.

 

One thought on “Se coiffer uniquement dans la salle de bains

  1. J’adhère complètement, les poux ne vivent que sur les têtes, si quelqu’un a une photo de poux sur une taie d’oreiller qu’il la publie immédiatement ! Si vous êtes un peu phobique, dites vous que le sèche linge tuera le pauvre petit pou qui se sera aventuré dans le linge ou sur un Doudou. Passez le peigne une à deux fois par semaine suivant l’environnement contaminant de votre enfant et c’est suffisant. N’oubliez pas votre tête aussi car en peignant « vers soi » on peu en avoir sur les vêtements qui arrivent jusqu’à notre tête. Et si vous faites du Cododo, peignez vous autant que l’enfant qui dort avec vous. Pensez à chercher « l’autre tête » si vous trouvez des poux adultes toutes les semaines et conseillez lui Speedipou… ça a marché pour nous.

Répondre à NATHALIE PELLERIN Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *